Blog

Les Tubercules VS les Céréales

Design et Tendances, Architecture
  • 7 octobre 2014

Nous vous présentons avec ce nouvel article sur les thèmes des Clusters de l’Exposition Universelle de Milan, des aliments que l’on retrouve souvent en compétition sur le ring circulaire que constituent nos assiettes. À notre gauche les Tubercules : des organes de plantes qui veulent séduire vos papilles ! À notre droite, les Céréales : des graines souvent transformées pour votre plus grand plaisir ! Qui remportera votre approbation ? Une chose est sûre : ces aliments qui ont la propriété de se conserver longtemps ont permis à l’Humanité de se développer. Un article qui met en appétit n’est-ce-pas ?

les tubercules
Découvrez également notre stand au Cersaie 2014 et les photographies de l’évènement Tiles & Food Novoceram traitant de ce thème !

Sommaire :

1/ Les Tubercules

1-a/ Les Tubercules : définition
1-b/ La pomme de Terre et son Histoire
1-c/ Le topinambour et son Histoire
1-d/ La betterave et son Histoire
1-e/ La carotte et son Histoire

2/ Les Céréales

2-a/ Les Céréales : définition
2-b/ Les Céréales : histoire
2-c/ Production et consommation mondiales de céréales

 

1/ Les Tubercules

 

1-a/ Les Tubercules : définition

Le tubercule est un organe de réserve souterrain qui permet à la plante de survivre pendant la saison hivernale et/ou en période de sécheresse. Ces organes sont remplis par des substances de réserve (glucides). On peut qualifier ces organes en disant qu’ils sont «tubérisés».
Le mot tubercule vient du latin «tuberculum» et signifie «petite bosse».
Les principaux types de tubercules sont :
La racine : panais, patate douce, carotte…
L’ensemble racine et hypocotyle : radis, betterave…
La tige sous terre : pomme de terre, igname, topinambour…
La base de la tige : cèleri-rave, chou-rave…

tubercule les céréales
©Sylvain CITERNE https://www.flickr.com/photos/sylvain-citerne/5681408926

Le tubercule peut se conserver plusieurs mois. L’Homme a donc mis à profit cette faculté des espèces végétales disposant de tubercules à constituer des réserves pour subsister notamment l’Hiver.

 

1-b/ La pomme de Terre et son Histoire

La pomme de terre est issue d’une plante herbacée, qui peut se cultiver dans la plupart des sols même si elle préfère les sols légers et légèrement acides. Sa culture se pratique souvent au-dessus de 1000 mètres à partir du niveau de la mer mais au Pérou par exemple elle se pratique environ à 4000 mètres de hauteur.
Pour pouvoir se développer la pomme de terre a besoin de 3 à 4 mois.
L’Histoire de la pomme de terre a commencé il y a 8000 ans environ sur les plateaux de la Cordillère des Andes, où elle se trouvait à l’état sauvage. Les incas appelaient ces tubercules les «Papas» et ont commencé leur culture à partir du XIIIème siècle. Elle a ensuite traversé l’océan Atlantique autour de 1570 avec les conquistadors espagnols.
Vers 1540, en France (plus précisément à Saint-Alban d’Ay en Ardèche), on a commencé a cultiver pour la première fois en Europe la pomme de terre.
En Afrique, la pomme de terre est considérée comme un légume d’une valeur supérieure. Elle est très appréciée dans les villes où les habitudes alimentaires sont plutôt influencées par les cultures culinaires européennes contrairement aux zones rurales.
On estime en 2005 à 314 millions de tonnes la production mondiale de pommes de terre (dont 218 129 000 tonnes pour l’alimentation humaine). La Chine est le premier pays producteur devant l’Inde et la Russie. Ces 3 pays représentent 40 % du marché au niveau mondial.

les tubercules
©Charles Roffey https://www.flickr.com/photos/charlesfred/2232534201

 

1-c/ Le topinambour et son Histoire

Le nom «topinambour» en Français vient du nom Brésilien «Topinamboux». Il est également appelé «Artichaut de Jérusalem», «Truffe du Canada» ou «Soleil vivace». Sa plante est une cousine du tournesol.
Ce légume a été observé pour la première fois en Amérique du Nord, cultivé par les tribus amérindiennes. Ce légume fut ramené à Paris en 1613 comme une curiosité.
Il ressemble à un mélange entre la pomme de terre et la racine de gingembre. Il a été beaucoup consommé pendant la Seconde Guerre Mondiale en France notamment et il est quelque peu tombé dans l’oubli par la suite.

 

1-d/ La betterave et son Histoire

Il existe 3 types de betterave : la betterave sucrière (riche en saccharose et utilisée pour la production de sucre), la betterave fourragère (pour l’alimentation des animaux) et la betterave potagère.
La betterave potagère est une plante bisannuelle.
La betterave potagère a différentes formes (ronde, en forme de poire…), et peut atteindre les 600 grammes.
Elle a une chair juteuse. La variété à chair rouge est la plus connue, mais il existe aussi des variétés à chair incolore (betterave blanche), à chair jaune clair (betterave jaune)…
La betterave vient des bords de l’Océan Atlantique et de la Méditerranée. Son histoire culinaire est assez récente et remonte à la Renaissance. Les Italiens l’améliorèrent et la répandirent en Europe. Elle connut un fort succès en Allemagne.

Betterave
Stand Tiles & Food Novoceram lors du Cersaie 2014

 

1-e/ La carotte et son Histoire

La carotte a d’autres noms moins connus : Faux chervis, Gironille ou encore Pastenade. C’est l’un des légumes les plus consommés dans le monde.
La carotte sauvage se retrouve partout en Europe mais aussi en Asie centrale et occidentale, en Amérique du Nord et en Afrique du Nord. La carotte cultivée quant à elle est présente dans les zones tempérées du monde.
800 kilos de carottes sont produits dans le monde chaque seconde. La production mondiale est d’environ 26 millions de tonnes chaque année, dont environ 8 millions de tonnes qui sont produites par la Chine. Elle est suivie de loin par la Russie (1,8 millions de tonnes) et les Etats-Unis (1,6 millions de tonnes).
Originaire probablement d’Asie Mineure, la carotte y poussait à l’état sauvage il y a plus de 2000 ans.
Les Romains et les Grecs attribuaient à la carotte des bienfaits thérapeutiques (comme l’acuité visuelle), mais ils ne l’appréciaient pas comme légume. A partir du Moyen-Age, ce légume sera très consommé car il était peu coûteux.

les céréales les tubercules
©Arnaud Fraioli https://www.flickr.com/photos/muztiko/4378984266

 

2/ Les Céréales

 

2-a/ Les Céréales : définition

Le terme céréale désigne à la fois la plante et les graines de cette même plante. Le nom céréale vient du Latin «céréalis», en référence à Cérès, déesse des moissons.
Les principales variétés sont :
le blé (dur, tendre, épeautre, froment…),
le maïs,
l’orge,
le millet (millet commun, millet japonais, millet des oiseaux, millet perle, sorgho…),
l’avoine,
le riz,
le quinoa,
le sorgho,
le seigle,
le sarrasin.

 

2-b/ Les Céréales : histoire

Leur culture ont permis l’essor des grandes civilisations car c’est une des premières activités agricoles de l’Humanité. En effet, le rendement de la production des céréales est élevé et sa conservation est aisée, ce qui permet de constituer des réserves alimentaires et d’offrir ainsi une sécurité pour l’avenir.
On a récemment découvert dans une grotte du Nord-Ouest du Mozambique des traces de sorgho sauvage sur des grattoirs en pierre, datant de -100 000 ans.
Les céréales fournissent une part conséquente de l’apport calorique (45 %) en Europe au début du XXIème siècle.

céréale blé
©Laurent Jégou https://www.flickr.com/photos/laurent_jegou/2592942683

 

2-c/ Production et consommation mondiales de céréales

La production des céréales

Concernant les céréales, c’est environ 690 millions d’hectares qui sont cultivés dans le monde, soit 15 % de la surface agricole. 2,3 milliards de tonnes de céréales en 2011 ont été produites à travers le monde.
La Chine est le pays producteur numéro 1 de céréales : 457 millions de tonnes. Elle est suivie par les Etats-Unis (384 millions de tonnes) et par l’Europe (287 millions de tonnes).
Près de 80 000 kilos de céréales à la seconde sont produits dans le monde (environ 2,5 milliards de tonnes sur la saison 2012-2013).
En 2010, la moitié des exploitations agricoles de l’Union Européenne cultivait des céréales et en 2003, 1 950 millions de tonnes de céréales ont été utilisées dans le monde.
En moyenne, le céréale consomme pour sa croissance de grandes quantités d’eau douce : environ 1000 tonnes d’eau pour 1 tonne de céréales, soit 1 tonne d’eau pour 1 kilo de céréales.
Le riz et le maïs nécessitent d’avoir beaucoup d’eau contrairement au blé.

les céréales
©Rosana Prada https://www.flickr.com/photos/zanastardust/1303616796

Le maïs est la céréale la plus répandue et la plus produite dans le monde avec 817 millions de tonnes en 2009. Il représente 36 % de la production, suivi par le blé(31 %) et le riz(20 %). Plus de 26 730 kilos de maïs sont produits chaque seconde, soit environ 843 millions de tonnes produites en 2013-2014.
Les Etats-Unis sont les premiers producteurs mondiaux de maïs. Le rendement moyen est de 43 quintaux à l’hectare pour cette céréale au niveau mondial.
L’orge est une céréale qui est utilisée dans la fabrication de la bière et du whisky principalement.
L’agriculture biologique a permis le retour de certaines céréales comme : le seigle, l’avoine ou encore l’épeautre.
Le quinoa lui, qui est cultivé en Amérique du Sud d’une manière ancestrale, a vu son marché en expansion grâce à l’agriculture biologique.

La consommation mondiale de céréales pour 2012-2013 selon l’USDA (United States Department of Agriculture) a été de 1818 millions de tonnes.
1/3 de la population mondiale a comme principal aliment le blé. Il est au premier rang des régimes alimentaires d’Afrique du Nord et du Proche-Orient, et aussi dans des localités d’Amérique latine, au Pakistan et au Nord de l’Inde. Il peut être transformé en pain sans levain au Proche-Orient et en Afrique du Nord, où il est également consommé en tant que couscous et en Asie de l’Est et en Asie du Sud-Est il est utilisé pour fabriquer les nouilles.

NOVOCERAM N’EST NI PARTENAIRE, NI SPONSOR D’EXPO 2015.

Ecrire un commentaire

Articles corrélés