Blog

Les réseaux sociaux sociaux j’aime et je suis

Actualités Novoceram
  • 6 juin 2011

En 2011, plus de 72% de la population française dispose désormais d’un accès à Internet (données Ifop). Après l’essor du e-commerce, une des conséquences de la démocratisation d’Internet concerne maintenant le développement des médias sociaux en ligne. En effet, 78% des internautes se déclarent membres d’au moins un réseau social. En moyenne, un internaute serait membre de presque trois réseaux sociaux. Comment expliquer ce phénomène ? Que trouvent les internautes sur ce genre de sites et pourquoi sont-ils enclins à les partager ?

Voici les éléments qui seront traités dans cet article:

1. Développement fulgurant
1.a. définition
1.b. état des lieux

2. Intérêts et avantages
2.a. pour les particuliers
2.b. pour les entreprises

Un réseau social se définit comme une communauté d’individus ou encore d’organisations reliées entre elles par des liens (comme l’origine, des centre d’intérêts, des points de vue, etc.). Nous nous concentrerons dans cet article uniquement sur les réseaux sociaux en ligne sur Internet.

Ces derniers ont connu une progression fulgurante sur Internet en quelques années, depuis 2004, année de leur naissance aux Etats-Unis.
On en dénombre plusieurs centaines mais les plus connus sont les suivants : Facebook qui détient le record d’adhérents et se place sur la plus haute marche du podium en terme de notoriété, avec 600 millions d’utilisateurs actifs début 2011, Twitter, dont le nombre de messages postés avoisinne les 1,3 millions par heure (Source : Pingdom, january 2010),Youtube qui diffuse plus spécifiquement des vidéos, Linkedin ou Viadeo qui sont des réseaux plus orientés sur le recrutement et le partage de réseau professionnel, et enfin plus de 144 millions de blogs divers et variés (source Blogpulse, août 2010). Voici une vidéo satyrique et ironique au sujet des réseaux sociaux qui vous expliquera avec humour l’utilité des plus importants d’entre eux :

Un tel succès peut s’expliquer par les nombreux avantages que retirent les utilisateurs, aussi bien les particuliers que les entreprises.

Le premier bénéfice d’appartenir à un réseau social en ligne est qu’il renforce le sentiment d’appartenance à une communauté. Chez les ados et les jeunes, ce sentiment les rassure de manière considérable, à un âge où ils n’aiment pas se sentir différent. Ensuite, il y a une certaine émulation entre eux, à savoir qui aura le plus d’amis, ce qui participe à la contagion du phénomène.

Réseaux sociaux

D’autre part, ces réseaux permettent de rentrer en contact avec des personnes perdues de vue et surtout des gens qui partagent la même passion, ou le même métier. C’est alors un lieu virtuel de détente et de plaisir où l’internaute peut laisser libre cours à ses hobbies et les développer sans sortir nécessairement de chez lui et accéder à des réseaux lointains qu’il n’aurait peut être jamais pu fréquenter dans la réalité.

De cela découle un échange quasi naturel de bons plans et “tuyaux” qui rendent le réseau d’autant plus riche et intéressant. Selon Facebook, en 2010, un utilisateur compte en moyenne 130 amis (contre 120 en 2009). Les utilisateurs cherchent donc à élargir leur cercle d’amis afin de mutliplier les opportunités et les sujets d’échanges.

Bien que destiné aux particuliers à l’origine, les entreprises et les organisations se sont emparées également des réseaux sociaux en créant une vitrine de leur activité et en cherchant à interagir avec leurs clients. Se lancer dans les réseaux sociaux signifie pour l’entreprise de s’engager à se montrer très ouverte, créative et flexible puisque c’est l’interactivité qui permet de rendre les clients plus fidèles. Il s’agit de leur montrer comment l’activité de l’entreprise est connectée avec leurs centres d’intérêt, avec ce qu’ils disent, pensent et ressentent au sujet du produit.

D’après Famecount qui a recensé les 5 marques les plus engagées dans les médias sociaux, on trouve en pole position la multinationale Coca Cola avec presque 30 millions de fans sur Facebook. Elle est très active sur Twitter et très impliquée dans les conversations qui sont alimentées par 291 000 utilisateurs. Chaque boisson qu’elle produit a sa propre page sur Twitter.

Starbucks Coffee occupe la deuxième marche du podium avec plus de 22 millions de fans sur Facebook, 1,5 million de “followers” sur Twitter et 6,5 millions de suiveurs sur Youtube. L’entreprise de café fait preuve d’une grande écoute à l’égard de ses clients et les encourage à faire part de leurs remarques et attentes envers la marque. Oreo est juste derrière Red Bull et est donc la quatrième marque la plus engagée d’après Famecount. Exister depuis 1912 et rassembler plus de 20 millions de fans est une preuve que ses produits de qualité ont une vraie durée de vie. Sur la page d’Oreo, vous pouvez trouver des recettes, des jeux, des videos de fans en train de manger les biscuits. Des marques plus discrètes, hors du secteur alimentaire et orientées B to B, s’intègrent aussi au processus, comme Novoceram, producteur de carrelage céramique, qui lance un nouveau jeu en ligne, The Passion Project, en faveur d’une association caritative.

Pour les entreprises et les organisations, la stratégie de communication a connu un grand renouveau grâce à ce nouvel outil. Les trois raisons principales pour recourir au média social sont les suivantes :

augmenter le trafic sur leur site,
– améliorer la reconnaissance de leur marque
redorer leur blason (source : étude Econsultancy).

Elles comptent aussi développer leurs ventes, augmenter la satisfaction clients et les fidéliser.
Selon les objectifs à atteindre, elles choisissent l’un ou plusieurs des plus grands réseaux. Par exemple, 67% d’entre elles utilisent Facebook comme un “canal Marketing“, contre 47% pour Twitter. Pour améliorer la conscience de leur marque et leur réputation, elles ont tendance à pencher davantage pour Twitter (50% contre 41% pour Facebook) (source : Econsultancy, février 2010).

Les grandes entreprises internationales sont de plus en plus adeptes des medias sociaux, selon une étude réalisée en 2011 par Burson-Marsteller sur les 100 premières entreprises du classement Fortune.
Twitter est le media social qui connait la plus forte hausse de participation des entreprises internationales (+18 %), s’imposant comme leur media social de référence.
Les utilisateurs de Twitter parlent davantage des entreprises : 80% d’entre elles sont mentionnées par les utilisateurs de Twitter en 2011 contre seulement 42% l’an dernier.

La rapidité de la propagation des informations est largement supérieure à celle des e-mails. L’information est reléguée quasiment en temps-réel. La possibilité récente, mais en plein développement, d’accéder au réseau via son téléphone portable en est une des explications. Les nouvelles fusent à travers le monde au moindre nouveau petit événement.

En conclusion, nous sommes pris dans une vraie tendance de société qui suit pour l’instant un cycle ascendant similaire à celui d’un phénomène de mode, mais qui semble toutefois vouloir s’inscrire assez profondément dans les nouvelles moeurs.

Devenir Fan de la Page Novoceram.
Suivre Novoceram sur Twitter

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire

Articles corrélés