Qu’est-ce que la norme PEI, classification du carrelage ?

  • Catégorie
  • Sans Catégorie
  • Date
  • 8 janvier 2018

1. La certification PEI du carrelage

Le PEI est un classement développé par le Porcelain Enamel Insitute, et est déterminé par la norme NF EN ISO 10545-7.
logo porcelain enamel PEI
Cette procédure n’est applicable qu’aux carreaux émaillés, elle permet de les classer en fonction de leurs capacités de résistance à l’abrasion de surface (l’usure par action mécanique) et ainsi de déterminer la destination du carreau (mur/sol ; forte/faible sollicitations).
Sur les fiches-produit, la norme PEI prend la forme d’une note allant de 1 à 5 proportionnelle au degré de résistance à l’abrasion des carreaux.

2. Le classement PEI

Le classement PEI du carrelage selon sa résistance à l’abrasion et son lieu d’utilisation peut être départagé en cinq, voir six catégories. Voici la classification PEI selon la norme NF EN 14411 :

  • PEI 0 : Carreaux fortement déconseillé pour une application au sol à cause de leur faible résistance. Cette catégories définis les carrelages muraux.
  • PEI 1 : Carrelage au sol adapté pour les surfaces supportant une faible abrasion. (Pièces où l’on marche avec des semelles souples, voire pieds nus, et non exposées à des particules abrasives comme les salles de bain et chambres à coucher des habitations sans accès direct depuis l’extérieur).
  • PEI 2 : Carreaux de sol pour les surfaces sur lesquelles on marche avec des chaussures à semelles souples ou normales. Ces revêtements sont adaptés pour les pièces exposées à de petits dépôts occasionnels de particules abrasives («Pièces à vivre» des habitations, à l’exception de la cuisine, l’entrée et toutes autres pièces exposées à un passage intense).

Carrelage Espace Novoceram
Collection Espace – Novoceram

PEI 3 : Carreaux de sol pouvant supporter un passage fréquent avec des chaussures normales dans des pièces souvent exposées à de petits dépôts de particules abrasives (par exemple, cuisines, couloirs, balcons, loggias et terrasses des habitations).

PEI 4 : Carreaux de sol pouvant résister à un passage fréquent tout en étant plus résistant que le les carreaux de classe PEI 3 (par exemple, entrées, cuisines d’entreprise, hôtels, salles d’exposition et de vente). (Voir le carrelage cuisine)
Carrelage salle de bain Indigo
Collection Indigo – Novoceram

PEI 5 : Carreaux de sol soumis à un passage intense, sur une longue durée avec de fortes particules abrasives. Ce classement correspond aux conditions les plus sévères pour lesquelles les carreaux émaillés peuvent convenir (par exemple, zones publiques comme les centres commerciaux, les halls d’aéroport, les applications industrielles etc.).

3.Les correspondances entre les classements PEI et UPEC

Il est possible de trouver des corrélations entre le classement UPEC (Voir l’article : Le classement UPEC du carrelage) et le classement PEI. En effet, la lettre U de UPEC faisant référence à l’Usure des carreaux consiste à définir la capacité de résistance à l’abrasion d’un carreau de carrelage. Les similitudes entre ces certifications peuvent être observées uniquement à partir du PEI II, car la certification UPEC ne concerne que les carrelages au sol.
Voici un tableau montrant les équivalences entre le classement PEI et celui de l’UPEC :

PEIUPEC
PEI 2U2
(Chambre)
PEI 3U2S
(Entrée, salle de séjour, couloir intérieur, salle de bain, cuisine)
PEI 4U3
(Palier d’étage, balcon, bureau collectif, loggia, terrasse, salle de réunion/de conférence, sanitaires collectifs)
PEI 5U3S
(Magasin à faible fréquentation, salle publique de réunion, salle polyvalente, restaurant d’entreprise)

(Voir la liste complète de la classification UPEC des locaux disponible sur le site Internet du CSTB à l’adresse : http://webapp.cstb.fr/upec/Docs/cahier_3509.pdf)

4.Conclusion

La classification PEI n’est pas un gage de qualité du produit mais plutôt un renseignement sur le lieu d’usage. En effet, cette classification analyse des caractéristiques minimales des carreaux afin de les classer selon le lieu d’usage grâce à leur résistance à l’usure.
Ainsi, le client sera assuré de posséder un carrelage répondant à ses besoins mais aussi que celui-ci résistera aux contraintes auxquelles il sera exposé.